1. Miou-Miou, Patrick Dewaere et Coluche

    Miou-Miou, Patrick Dewaere et Coluche

    il y a 3 mois More Info
  2. Une superbe découverte !

    Une superbe découverte !

    il y a 5 mois More Info
  3. il y a 7 mois More Info
  4. Le marin de Gibraltar

    Le marin de Gibraltar

    il y a 10 mois More Info
  5. iconophages:

Jung Lee, Bordering North Korea 14, C-type Print, 102 cm x 127 cm, 2005 © ONE AND J. Gallery

    iconophages:

    Jung Lee, Bordering North Korea 14, C-type Print, 102 cm x 127 cm, 2005 © ONE AND J. Gallery

    il y a 10 mois More Info
  6. gaksdesigns:

    French Painter Fabienne Verdier

    il y a 11 mois More Info
  7. Dialectique de la raisonTheodor W. Adorno et Max Horkheimer

    Dialectique de la raison
    Theodor W. Adorno et Max Horkheimer

    il y a 1 an More Info
  8. il y a 1 an More Info
  9. « Je voudrais commencer par les poètes, par la poèsie, parce que les poètes ont prononcé la mélancolie qu’il y a, à ne plus sentir, à ne plus ressentir la vivacité du présent. Mallarmé par exemple écrit : “Un présent fait défaut” et Rimbaud de dire : “Nous ne sommes pas au Monde”. Ce qui veut dire que la contemporanéité même fait défaut, comme si, entre la pensée et le présent au Monde, il y avait un écart très ancien… »

    Source : http://plus.franceculture.fr/france-culture-forum-l-annee-vue-par-la-philo

    il y a 1 an More Info
  10. Zeno Bianu - Un magicien (extrait)

    il y a 1 an More Info
  11. A Band Of Buriers - Stuffing A Chest With Twigs

    (Source : youtube.com)

    il y a 1 an More Info
  12. FromLoveComeLove from “SuMuchHeaven SoMuchHell”
    Live concert in Nantes, France
    Released by Saravah, 2007

    il y a 1 an More Info
  13. "La promenade m’est indispensable pour me donner de la vivacité et maintenir mes liens avec le monde, sans l’expérience sensible duquel je ne pourrais ni écrire la moitié de la première lettre d’une ligne, ni rédiger un poème, en vers ou en prose. Sans la promenade, je serai mort et j’aurais été contraint depuis longtemps d’abandonner mon métier, que j’aime passionnément. Sans promenade et collecte de faits, je serais incapable d’écrire le moindre compte-rendu, ni davantage un article, sans parler d’écrire une nouvelle. Sans promenade, je ne pourrais recueillir ni études, ni observations. Un homme aussi subtil et éclairé que vous comprendra cela immédiatement.
    En me promenant longuement, il me vient mille idées utilisables, tandis qu’enfermé chez moi je me gâterais et me dessècherais lamentablement. La promenade pour moi n’est pas seulement saine, mais profitable, et pas seulement agréable, mais aussi utile. Une promenade me sert professionnellement, mais en même temps elle me réjouit personnellement ; elle me réconforte, me ravit, me requinque, elle est une jouissance, mais qui en même temps a le don de m’aiguillonner et de m’inciter à poursuivre mon travail, en m’offrant de nombreux objets plus ou moins significatifs qu’ensuite, rentré chez moi, j’élaborerai avec zèle. Chaque promenade abonde de phénomènes qui méritent d’être vus et d’être ressentis. Formes diverses, poèmes vivants, choses attrayantes, beautés de la nature : tout cela fourmille, la plupart du temps, littéralement au cours de jolies promenades, si petites soient-elles. Les sciences de la nature et de la terre se révèlent avec grâce et charme aux yeux du promeneur attentif, qui bien entendu ne doit pas se promener les yeux baissés, mais les yeux grands ouverts et le regard limpide, si du moins il désire que se manifeste à lui la belle signification, la grande et noble idée de la promenade."
    Robert Walser, La Promenade (via abridurif)
    il y a 1 an More Info
  14. abridurif:

Lygia Clark, Caminhando/Cheminant, 1963

    abridurif:

    Lygia Clark, Caminhando/Cheminant, 1963

    il y a 1 an More Info